Mali

Netherlands Trust Fund – Phase V – Secteurs agroalimentaire et technologies numériques
Contact
Titre
Coordinateur pour le développement du secteur technologique
Prénom
Martin Labbé
Téléphone
E-mail
labbe@intracen.org
Body

L’ITC s’associe aux Pays-Bas pour appuyer le secteur privé africain

Le programme NTF V de l’ITC est conçu pour contribuer à la création d’emplois décents et améliorer les conditions de vie des travailleurs des secteurs de l’agroalimentaire, des technologies agricoles et des technologies numériques. À cette fin, nous visons à :

  • Accroître la compétitivité de milliers de MPME ;
  • Augmenter les ventes des entreprises que nous soutenons à hauteur de 90 millions de dollars ;
  • Appuyer des milliers d’emplois et créer ainsi un impact positif pour plus de 200 000 personnes ; et
  • Apporter des contributions en nature pour augmenter de 50 % la valeur du projet.

Notre programme porte sur les deux secteurs des technologies numériques et de l’agroalimentaire en Éthiopie, au Ghana et au Sénégal, mais uniquement sur le secteur des technologies numériques dans un projet multinational couvrant le Bénin, la Côte d'Ivoire, le Mali et l’Ouganda. En Éthiopie, au Ghana et au Sénégal, l’ITC travaille avec des petits exploitants agricoles du secteur agroalimentaire spécialisés dans le chocolat et le café, les cultures associées et l’horticulture.

Voir ci-dessous pour de plus amples détails sur les projets.

Notre programme NTF V est conçu pour contribuer à la création d’emplois décents et améliorer les conditions de vie.
Show
Un petit exploitant agricole utilise un téléphone pour ses demandes d’intrants – services MobiPay

Dans le secteur des technologies numériques, nous nous concentrons sur le renforcement des écosystèmes du numérique. Ceux-ci doivent pouvoir offrir aux start-up technologiques et aux PME des modèles commerciaux durables, des accès à des opportunités d’affaires et d’investissement au niveau national et international, et des moyens pour les PME traditionnelles de passer au numérique.

En utilisant notre méthodologie FastTrackTech, nous appuyons les start-up tech en les équipant de stratégies d’internationalisation et des événements de mise en relation B2B. Nous assurons aussi leur exposition lors d’événements ciblés au niveau régional et international. Nous aidons les hubs d'innovation à pérenniser leur activité d'appui à l'entrepreneuriat.

Enfin, nous cherchons à soutenir l'adoption de politiques publiques relatives aux technologies de l’information et de la communication (TIC) et à l’entrepreneuriat afin d’améliorer l’écosystème technologique.

Nous aidons les exploitants agricoles et les MPME à mieux résister aux chocs économiques et à se développer grâce à un commerce responsable. Notre approche est basée sur le programme Alliances pour l’Action de l’ITC, qui encourage des partenariats responsables pour le développement, et facilite les investissements et l’appui technologique le long des chaînes de valeur, de la ferme à l’assiette.

Nous renforçons également les partenariats public-privé et les écosystèmes d’appui, développant ainsi les capacités dans des domaines tels que le développement des marchés, les opérations respectueuses des enjeux climatiques, la valeur ajoutée, la qualité, l’accès au financement, la numérisation, et le développement de stratégies d’investissement.

Dans le cadre spécifique de ce projet, le programme Alliances pour l'Action se concentre sur la numérisation comme moyen d'accroître la résilience et d'accélérer la croissance des chaînes de valeur du café, du cacao et de l'anacarde dans certains pays sélectionnés.

Vidéos

Dans les médias

This Day
2 oct 2023
Techeconomy
2 oct 2023
Zwaya
20 Sep 2023
Think News Online
19 Juil 2023
Hortidaily
13 Juil 2023
African Business
12 Juil 2023
newsngr
4 Juil 2023
Ethiopian Monitor
11 mai 2023
The Guardian
11 mai 2023
the BFT online
4 mai 2023
BusinessGhana
2 mai 2023
Africa-newsroom
1 mai 2023
Inter Press Service
20 avr 2023
Startup weekly
19 avr 2023
Africa Tech
5 avr 2023
CIO Mag
5 avr 2023
brandspurng.com
28 Mar 2023
BusinessGhana
22 Mar 2023
MyZA
3 Mar 2023
Intelligent cio
28 fév 2023
Business Ghana
7 fév 2023
Brand Spurng
6 fév 2023

Ressources

Programmes précédents

Le programme NTF IV, qui a pris fin en juin 2021, reposait sur un accord de partenariat entre le Centre néerlandais pour la promotion des importations en provenance des pays en développement (CBI) et l’ITC.

Il visait à améliorer la compétitivité à l'exportation de certains secteurs de pays sélectionnés par le biais d'une approche intégrée de la compétitivité sectorielle et articulée autour d'un résultat : la génération de recettes d'exportation. Les combinaisons pays/secteur du NTF IV étaient les suivantes :

  • Myanmar : consolidation du tourisme de l'état de Kayah et extension à un nouvel état ;
  • Ouganda : développement des exportations de services informatiques et de services basés sur les technologies de l'information ;
  • Union du fleuve Mano/Sierra Leone : développement de la chaîne de valeur du cacao et des cultures associées ; et
  • Sénégal : développement des exportations de services informatiques et de services basés sur les technologies de l'information .

Ce programme, qui s'est achevé en juin 2017, était financé par le CBI et s'est concentré sur le renforcement de la compétitivité des exportations dans des secteurs de croissance clés de quatre pays bénéficiaires, à savoir le Bangladesh, le Kenya, le Myanmar et l'Ouganda.

Il était axé sur les exportations de services, tels que les secteurs de l'informatique au Bangladesh, au Kenya et en Ouganda, et celui du le tourisme au Myanmar, tout en répondant aux besoins des secteurs agricoles traditionnels au Kenya (avocat) et en Ouganda (café). Les goulets d'étranglement à l'exportation sur l'ensemble des chaînes de valeur ont été traités pour permettre aux entreprises de s'internationaliser, et avec elles l'ensemble du secteur.

Objectifs de développement durable

This project contributes to the following Sustainable Development Goals, as defined by the 2030 Agenda for Sustainable Development.

La phase V du programme Netherlands Trust Fund (NTF V) du Centre du commerce international (ITC) est un partenariat d’une durée de quatre ans (juillet 2021 à juin 2025) conclu avec le Ministère des affaires étrangères des Pays-Bas. Il vise à appuyer les micro, petites et moyennes entreprises (MPME) dans les secteurs des technologies numériques et de l’agroalimentaire.
 

Le programme porte sur ces deux secteurs en Éthiopie, au Ghana et au Sénégal, mais uniquement sur le secteur des technologies numériques dans un projet multinational couvrant le Bénin, la Côte d'Ivoire, le Mali et l’Ouganda. Tout comme les programmes NTF antérieurs, le programme NTF V sera conjointement mis en œuvre avec le Centre néerlandais pour la promotion des importations en provenance des pays en développement (CBI). Le programme NTF V fait suite aux programmes NTF III et NTF IV, et le suivi de ses résultats sera réalisé en temps réel par le biais de systèmes de données sur la gestion de la relation client et sur la gestion active des risques.

 

Type
Programme
Projets
Bénin, Côte d'Ivoire, Mali et Ouganda : Renforcer la compétitivité commerciale résiliente en accélérant le secteur des technologies numériques (NTF V)
Sénégal : Renforcer la compétitivité commerciale résiliente en accélérant le secteur des technologies numériques (NTF V)
Sénégal : Alliances pour la valorisation de la noix de cajou (NTF V)
Ethiopia: Building Alliances for Action in Coffee from seed to cup (NTF V)
Ethiopia: Building Resilient Trade Competitiveness by Fast Tracking the Digital Technology Sector (NTF V)
Ghana: Building Alliances for Action in Cocoa from bean to bar (NTF V)
Ghana: Building Resilient Trade Competitiveness by Fast Tracking the Digital Technology Sector (NTF V)
Réseaux sociaux
Date
-
Highlighted
On
AIM for Results: Improving TISI performance and measurement (Phase I)
Contact
Prénom
Martin
Nom
Labbe
E-mail
labbe@intracen.org

Objectifs de développement durable

This project contributes to the following Sustainable Development Goals, as defined by the 2030 Agenda for Sustainable Development.

AIM for Results is an intervention approach that strengthens the performance, efficiency and effectiveness of TISIs and builds their capacity to provide more effective support to the internationalisation needs of their clients, especially small and medium-sized enterprises (SMEs).

AIM stands for Assess, Improve and Measure. It is a holistic and targeted integrated three-step-approach focusing on measurable results in order to improve the managerial, operational and service delivery performance of TSIs. The three pillars of AIM are offered either as a single module or as a complete performance improvement programme, depending on the needs of the beneficiary institutions.

 In 2017, the project aims to improve the operational and managerial performance of 40 TISIs applying ITC’s AIM For Results methodology.

Type
Project
Date
-
External ID
A776
Highlighted
Off
Bénin, Côte d'Ivoire, Mali et Ouganda : Renforcer la compétitivité commerciale résiliente en accélérant le secteur des technologies numériques (NTF V)
Contact
Prénom
Martin
Nom
Labbe
E-mail
labbe@intracen.org
Body

L’ITC s’associe aux Pays-Bas pour appuyer le secteur privé africain

Bénin

Cotonou est la ville technologique et la capitale économique du pays. Le Bénin a une population jeune de 11,5 millions de personnes, dont 45,6 % ont moins de 14 ans et 20,4 % ont entre 15 et 24 ans. L’économie béninoise a connu une croissance régulière au cours des dernières années, son PIB passant de $11,4 milliards en 2015 à $15,7 milliards en 2020 et sa classification passant de pays moins avancé (PMA) à économie à revenu intermédiaire de la tranche inférieure en 2019. En 2020, l’agriculture représentait 27,11 % du PIB du pays et les services 47,9 %. L’environnement des affaires au Bénin a progressé dans le secteur formel mais reste fragile, le pays étant classé 149 sur 190 dans le rapport Doing Business de la Banque mondiale. 

Côte d'Ivoire

La Côte d’Ivoire est une économie à revenu intermédiaire de la tranche inférieure. Sa capitale est Yamoussoukro et sa ville technologique et capitale économique est Abidjan. La Côte d’Ivoire a une population de 26,1 millions d’habitants, dont 60 % ont moins de 24 ans et 34 % ont entre 25 et 54 ans. L’économie ivoirienne connaît une croissance régulière depuis 2012. En 2018, le PIB a augmenté de plus de 7 % pour la septième année consécutive pour atteindre $61,3 milliards en 2020, ce qui en fait le plus élevé de l’Afrique de l’Ouest francophone. En 2019, l’agriculture représentait 20,7% du PIB du pays et les services 43,11 %.

Mali

Le Mali est un pays enclavé de la CEDEAO dont la population est estimée à 21 millions d’habitants, dont 48 % ont moins de 14 ans et 19 % ont entre 15 et 24 ans. Bamako, la capitale du Mali, est la plus grande ville et l’épicentre économique du pays. En 2020, l’agriculture représentait 36,1% du PIB du pays et les services 34,41%. Le pays est un pays à faible revenu qui est classé au 182e rang sur 188 pays dans l’indice du capital humain 2018 de la Banque mondiale. Sa situation politique est marquée par l’instabilité et les conflits depuis 2012, avec un coup d’État militaire et l’occupation du nord du pays par des groupes armés.  

Ouganda

L’Ouganda fait partie de la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE) et compte une population de 47 millions d’habitants, dont 48 % ont moins de 14 ans et 21 % entre 15 et 24 ans. Le pays connaissait un ralentissement de sa croissance économique au cours de la dernière décennie avant que ne survienne la crise de COVID19, qui a malheureusement aggravé la situation avec une croissance du PIB de seulement 2,9 % en 2020, soit moins de la moitié des 6,8 % enregistrés en 2019. Toutefois, le pays bénéficie d’une population jeune en croissance, d’une infrastructure TIC en amélioration et d’une économie de services en expansion. En 2020, le secteur des services représentait 43,1 % du PIB du pays (le secteur des technologies de l’information et des services utilisant les technologies de l'information représentant 2,5 % [30] du PIB), tandis que l’agriculture représentait 24,03 %. Selon le rapport Doing Business, l’Ouganda est classé 116e sur 190 avec une note de 60 sur 100 en 2020. 

Lancement du NTF V en Ouganda

 

Objectifs du projet

Le projet FastTrackTech du NTF V au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Mali et en Ouganda vise à renforcer les startups technologiques, en mettant l’accent sur l’agritech, et les MPME, et cherche à influencer les décideurs politiques et les régulateurs, les institutions de soutien au commerce et à l’investissement et les fournisseurs de soutien aux entreprises privées, ainsi que les partenaires du marché du secteur privé international pour la création d’un environnement favorable aux entreprises dans le secteur des technologies de l’information et des services utilisant les technologies de l’information. Le but est de contribuer à l'amélioration du climat des affaires, en mettant l'accent sur les MPME du secteur des technologies numériques.

Notre assistance technique liée au commerce comporte trois volets :

Au niveau politique : nous fournissons une assistance à l’élaboration ou à l’amélioration des politiques publiques et des réglementations sectorielles, avec des représentants du secteur privé 

Au niveau institutionnel : nous travaillons avec des associations d’entreprises numériques et des pôles technologiques afin d’accroître leur durabilité et leur impact. 

Au niveau des startups et des MPME : nous développons l’accès au marché et renforçons la compétitivité internationale. 

Nous avons commencé en 2016 avec seulement trois personnes : aujourd’hui, nous sommes 58. Nous avons opéré dans une région et avons étendu nos activités à trois autres régions. Notre équipe technique, qui ne comptait qu’une seule personne, en compte désormais six. Le NTF IV nous a aidés à renforcer notre capacité à gérer l’entreprise et à diriger les équipes.
Nous avons commencé en 2016 avec seulement trois personnes : aujourd’hui, nous sommes 58. Nous avons opéré dans une région et avons étendu nos activités à trois autres régions. Notre équipe technique, qui ne comptait qu’une seule personne, en compte désormais six. Le NTF IV nous a aidés à renforcer notre capacité à gérer l’entreprise et à diriger les équipes.
Jean Anthony Onyait
Akellobanker, Ouganda

Newsletter

Inscrivez-vous ici pour recevoir la newsletter trimestrielle FastTrackTech du NTF V et découvrir nos activités et événements dans les secteurs de la technologie et de l’agroalimentaire en Afrique. 

La newsletter de NTF V FastTrackTech est disponible en anglais et en français.

Dans les médias

newsngr
4 Juil 2023
CIO Mag
5 avr 2023
brandspurng.com
28 Mar 2023
BusinessGhana
22 Mar 2023
TechCabal
15 avr 2022
Opportunity Desk
13 avr 2022
African Business
11 avr 2022
NNN
11 avr 2022

Ressources

Bénéficiaires

L’ITC et le CBI sont partenaires depuis des décennies. Ce partenariat a, depuis 2005, débouché sur une série de programmes de développement sectoriel dans le cadre du Fonds fiduciaire néerlandais (NTF). Le projet actuel est un volet du programme NTF V financé par le ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas et mis en œuvre en étroite coordination avec le Centre néerlandais pour la promotion des importations en provenance des pays en développement (CBI). 

Le programme NTF V a été approuvé en juillet 2021 et se poursuivra jusqu’en juin 2025. Il vise à contribuer, dans les pays partenaires, à l'amélioration de la compétitivité des MPME des secteurs des technologies numériques, en particulier celui de l'agritech. À cette fin, les startups agritech seront soutenues afin d’améliorer leur compréhension des besoins des agro-industries, de leur permettre d’acquérir davantage de partenaires agro-industriels et, dans certains cas, de contribuer à la numérisation des agro-industries.

Les activités du projet viseront à promouvoir des écosystèmes technologiques favorables aux entreprises, à renforcer les organisations de soutien aux entreprises telles que les pôles technologiques et à doter les startups technologiques de modèles commerciaux résilients, en les ouvrant à des opportunités d’affaires, de partenariat et d’investissement, tout en contribuant à la numérisation des PME traditionnelles dans d’autres secteurs. 

Le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Mali et l’Ouganda font partie des pays ciblés par le NTF V. Le programme NTF V Tech à empreinte multi- nationale s'appuiera sur les travaux initiés dans le cadre de #FastTrackTech Africa et NTF IV Ouganda qui dérivent du programme NTF IV. Le projet vise à faciliter la création d’emplois durables dans le secteur des technologies numériques et la modernisation de l’agro-industrie grâce aux technologies numériques.

 

Type
Project
Projets
Sénégal : Alliances pour la valorisation de la noix de cajou (NTF V)
Sénégal : Renforcer la compétitivité commerciale résiliente en accélérant le secteur des technologies numériques (NTF V)
Ghana: Building Resilient Trade Competitiveness by Fast Tracking the Digital Technology Sector (NTF V)
Ghana: Building Alliances for Action in Cocoa from bean to bar (NTF V)
Ethiopia: Building Resilient Trade Competitiveness by Fast Tracking the Digital Technology Sector (NTF V)
Ethiopia: Building Alliances for Action in Coffee from seed to cup (NTF V)
Réseaux sociaux
Date
-
External ID
C154
Highlighted
Off
UEMOA: Projet de développement des exportations sous AGOA
Contact
Prénom
Thomas
Nom
Bechmann
E-mail
bechmann@intracen.org
Body

Pour le kit didactique, l'ITC s'appuiera sur un consultant spécialiste de la chaine de valeur de la tomate au sénégal qui développera avec les experts ITC le contenu du kit sur la base de consultations menées avec les differents acteurs. La vidéo et le livret sera ensuite réalisé par une entreprise de réalisation de film.

Le guide de pénétration sera développé avec l'appui de consultants nationaux chargés d'identifier les procédures et les régles pour exporter vers le marché américain sous le r´€gime américain. Un consultant américain sera recruté en parallèle pour identifier les circuits de distribution des produits sélectionnés.

Type
Project
Date
-
External ID
B414
Highlighted
Off
Afrique subsaharienne
Contextual menu
Show
Body

Malgré la forte pauvreté multidimensionnelle qui prévaut en Afrique subsaharienne, les taux de croissance élevés et la jeunesse de la population font de ce continent une destination attractive pour les investissements. De grandes opportunités existent pour créer des emplois, accroître les revenus et réduire la pauvreté, notamment en reliant les petites et moyennes entreprises (PME) africaines au commerce international, et en augmentant la valeur ajoutée locale des atouts de l'Afrique dans les secteurs de l'agroalimentaire, de l’industrie et des services. Les efforts particuliers déployés par l'ITC en matière de connectivité numérique et de transition verte, comme l’appui aux start-up et aux pôles technologiques, aident à transformer le paysage numérique à travers toute l'Afrique subsaharienne.

Geographic priority (for relations)
Header color
Cyan
External ID
SSA
Import hash
-951657796
Pays en développement sans littoral
Contextual menu
Show
Body

Les pays en développement sans littoral (PDSL) sont confrontés à des défis particuliers en matière de développement commercial – c’est pourquoi l’ITC leur propose des solutions personnalisées et s'efforce de les intégrer efficacement dans le système commercial mondial. Même sans accès territorial à la mer, ces pays peuvent surmonter les barrières commerciales qui les affectent en rejoignant les chaînes de valeur régionales et mondiales, en diversifiant leur économie, en adoptant des politiques commerciales saines, et en améliorant leurs services logistiques, leurs infrastructures et leurs institutions.

Geographic priority (for relations)
Header color
Cyan
External ID
G57
Import hash
1693586568