Sénégal

Netherlands Trust Fund – Phase V – Secteurs agroalimentaire et technologies numériques
Contact
Titre
Coordinateur pour le développement du secteur technologique
Prénom
Martin Labbé
Téléphone
E-mail
labbe@intracen.org
Body

L’ITC s’associe aux Pays-Bas pour appuyer le secteur privé africain

Le programme NTF V de l’ITC est conçu pour contribuer à la création d’emplois décents et améliorer les conditions de vie des travailleurs des secteurs de l’agroalimentaire, des technologies agricoles et des technologies numériques. À cette fin, nous visons à :

  • Accroître la compétitivité de milliers de MPME ;
  • Augmenter les ventes des entreprises que nous soutenons à hauteur de 90 millions de dollars ;
  • Appuyer des milliers d’emplois et créer ainsi un impact positif pour plus de 200 000 personnes ; et
  • Apporter des contributions en nature pour augmenter de 50 % la valeur du projet.

Notre programme porte sur les deux secteurs des technologies numériques et de l’agroalimentaire en Éthiopie, au Ghana et au Sénégal, mais uniquement sur le secteur des technologies numériques dans un projet multinational couvrant le Bénin, la Côte d'Ivoire, le Mali et l’Ouganda. En Éthiopie, au Ghana et au Sénégal, l’ITC travaille avec des petits exploitants agricoles du secteur agroalimentaire spécialisés dans le chocolat et le café, les cultures associées et l’horticulture.

Voir ci-dessous pour de plus amples détails sur les projets.

Notre programme NTF V est conçu pour contribuer à la création d’emplois décents et améliorer les conditions de vie.
Show
Un petit exploitant agricole utilise un téléphone pour ses demandes d’intrants – services MobiPay

Dans le secteur des technologies numériques, nous nous concentrons sur le renforcement des écosystèmes du numérique. Ceux-ci doivent pouvoir offrir aux start-up technologiques et aux PME des modèles commerciaux durables, des accès à des opportunités d’affaires et d’investissement au niveau national et international, et des moyens pour les PME traditionnelles de passer au numérique.

En utilisant notre méthodologie FastTrackTech, nous appuyons les start-up tech en les équipant de stratégies d’internationalisation et des événements de mise en relation B2B. Nous assurons aussi leur exposition lors d’événements ciblés au niveau régional et international. Nous aidons les hubs d'innovation à pérenniser leur activité d'appui à l'entrepreneuriat.

Enfin, nous cherchons à soutenir l'adoption de politiques publiques relatives aux technologies de l’information et de la communication (TIC) et à l’entrepreneuriat afin d’améliorer l’écosystème technologique.

Nous aidons les exploitants agricoles et les MPME à mieux résister aux chocs économiques et à se développer grâce à un commerce responsable. Notre approche est basée sur le programme Alliances pour l’Action de l’ITC, qui encourage des partenariats responsables pour le développement, et facilite les investissements et l’appui technologique le long des chaînes de valeur, de la ferme à l’assiette.

Nous renforçons également les partenariats public-privé et les écosystèmes d’appui, développant ainsi les capacités dans des domaines tels que le développement des marchés, les opérations respectueuses des enjeux climatiques, la valeur ajoutée, la qualité, l’accès au financement, la numérisation, et le développement de stratégies d’investissement.

Dans le cadre spécifique de ce projet, le programme Alliances pour l'Action se concentre sur la numérisation comme moyen d'accroître la résilience et d'accélérer la croissance des chaînes de valeur du café, du cacao et de l'anacarde dans certains pays sélectionnés.

Vidéos

Dans les médias

This Day
2 oct 2023
Techeconomy
2 oct 2023
Zwaya
20 Sep 2023
Think News Online
19 Juil 2023
Hortidaily
13 Juil 2023
African Business
12 Juil 2023
newsngr
4 Juil 2023
Ethiopian Monitor
11 mai 2023
The Guardian
11 mai 2023
the BFT online
4 mai 2023
BusinessGhana
2 mai 2023
Africa-newsroom
1 mai 2023
Inter Press Service
20 avr 2023
Startup weekly
19 avr 2023
Africa Tech
5 avr 2023
CIO Mag
5 avr 2023
brandspurng.com
28 Mar 2023
BusinessGhana
22 Mar 2023
MyZA
3 Mar 2023
Intelligent cio
28 fév 2023
Business Ghana
7 fév 2023
Brand Spurng
6 fév 2023

Ressources

Programmes précédents

Le programme NTF IV, qui a pris fin en juin 2021, reposait sur un accord de partenariat entre le Centre néerlandais pour la promotion des importations en provenance des pays en développement (CBI) et l’ITC.

Il visait à améliorer la compétitivité à l'exportation de certains secteurs de pays sélectionnés par le biais d'une approche intégrée de la compétitivité sectorielle et articulée autour d'un résultat : la génération de recettes d'exportation. Les combinaisons pays/secteur du NTF IV étaient les suivantes :

  • Myanmar : consolidation du tourisme de l'état de Kayah et extension à un nouvel état ;
  • Ouganda : développement des exportations de services informatiques et de services basés sur les technologies de l'information ;
  • Union du fleuve Mano/Sierra Leone : développement de la chaîne de valeur du cacao et des cultures associées ; et
  • Sénégal : développement des exportations de services informatiques et de services basés sur les technologies de l'information .

Ce programme, qui s'est achevé en juin 2017, était financé par le CBI et s'est concentré sur le renforcement de la compétitivité des exportations dans des secteurs de croissance clés de quatre pays bénéficiaires, à savoir le Bangladesh, le Kenya, le Myanmar et l'Ouganda.

Il était axé sur les exportations de services, tels que les secteurs de l'informatique au Bangladesh, au Kenya et en Ouganda, et celui du le tourisme au Myanmar, tout en répondant aux besoins des secteurs agricoles traditionnels au Kenya (avocat) et en Ouganda (café). Les goulets d'étranglement à l'exportation sur l'ensemble des chaînes de valeur ont été traités pour permettre aux entreprises de s'internationaliser, et avec elles l'ensemble du secteur.

Objectifs de développement durable

This project contributes to the following Sustainable Development Goals, as defined by the 2030 Agenda for Sustainable Development.

La phase V du programme Netherlands Trust Fund (NTF V) du Centre du commerce international (ITC) est un partenariat d’une durée de quatre ans (juillet 2021 à juin 2025) conclu avec le Ministère des affaires étrangères des Pays-Bas. Il vise à appuyer les micro, petites et moyennes entreprises (MPME) dans les secteurs des technologies numériques et de l’agroalimentaire.
 

Le programme porte sur ces deux secteurs en Éthiopie, au Ghana et au Sénégal, mais uniquement sur le secteur des technologies numériques dans un projet multinational couvrant le Bénin, la Côte d'Ivoire, le Mali et l’Ouganda. Tout comme les programmes NTF antérieurs, le programme NTF V sera conjointement mis en œuvre avec le Centre néerlandais pour la promotion des importations en provenance des pays en développement (CBI). Le programme NTF V fait suite aux programmes NTF III et NTF IV, et le suivi de ses résultats sera réalisé en temps réel par le biais de systèmes de données sur la gestion de la relation client et sur la gestion active des risques.

 

Type
Programme
Projets
Bénin, Côte d'Ivoire, Mali et Ouganda : Renforcer la compétitivité commerciale résiliente en accélérant le secteur des technologies numériques (NTF V)
Sénégal : Renforcer la compétitivité commerciale résiliente en accélérant le secteur des technologies numériques (NTF V)
Sénégal : Alliances pour la valorisation de la noix de cajou (NTF V)
Ethiopia: Building Alliances for Action in Coffee from seed to cup (NTF V)
Ethiopia: Building Resilient Trade Competitiveness by Fast Tracking the Digital Technology Sector (NTF V)
Ghana: Building Alliances for Action in Cocoa from bean to bar (NTF V)
Ghana: Building Resilient Trade Competitiveness by Fast Tracking the Digital Technology Sector (NTF V)
Réseaux sociaux
Date
-
Highlighted
On
Sénégal : Renforcer la compétitivité commerciale résiliente en accélérant le secteur des technologies numériques (NTF V)
Contact
Prénom
Martin
Nom
Labbe
E-mail
labbe@intracen.org
Body

L’ITC s’associe aux Pays-Bas pour appuyer le secteur privé africain

Le secteur technologique sénégalais est très diversifié, englobant aussi bien des entreprises de télécommunications bien établies que des startups numériques. Le gouvernement a apporté son soutien au secteur, car la technologie numérique joue un rôle clé dans le plan de développement Sénégal Émergent. La stratégie numérique nationale SN 2025 définit un cadre spécifique pour l’industrie. 

Le secteur technologique ouest-africain est reconnu pour son dynamisme et sa croissance, car les petites entreprises, les startups, les incubateurs, les accélérateurs et les investisseurs ont proliféré. On assiste également à un boom des organisations professionnelles comme OPTIC, des associations de startup comme SenStartup, et des structures d’appui comme ASEPEX, APIX, ADEPME, et BMN.

Les pouvoirs publics souhaitent de plus en plus que les technologies numériques se développent tant pour leurs propres activités administratives que pour une transformation économique plus large. 

 

Objectifs

  1. Team meeting at Yux, Senegal
    Réunion d'équipe à Yux, Sénégal
    Capsule verte pour l’annuaire de NTF V Tech

    Le NTF V combinera le soutien au numérique et à l’agro-industrie simultanément avec les équipes de l’ITC travaillant dans le domaine de la technologie et du développement agricole. Ainsi, les entreprises Agritech locales bénéficieront d’un soutien leur permettant d’améliorer leur travail et d’entrer en contact avec les acteurs de l’agro-industrie. 

  2. Le projet NTF V Senegal Tech continuera à soutenir la mise en œuvre de la stratégie d’exportation des technologies de l’information et de l’externalisation des processus d’affaires par le biais du comité de pilotage initié dans le cadre du NTF IV. En collaboration avec le ministère sénégalais de l’Économie numérique, le projet soutiendra également la mise en œuvre de la stratégie nationale numérique SN 2025. 

  3. Le projet NTF V Senegal Tech continuera à soutenir la mise en œuvre de la stratégie d’exportation des technologies de l’information et de l’externalisation des processus d’affaires par le biais du comité de pilotage initié dans le cadre du NTF IV. En collaboration avec le ministère sénégalais de l’Économie numérique, le projet soutiendra également la mise en œuvre de la stratégie nationale numérique SN 2025. 

Nous avons révisé notre stratégie d’exportation afin de concentrer nos efforts sur des marchés et des produits cibles. Tout ce travail préparatoire a porté ses fruits en 2020, lorsque notre taux de croissance a dépassé les 7 %. Avec le soutien du projet NTF IV, les opérations commerciales en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso ont représenté plus d’un quart de notre chiffre d’affaires.
Nous avons révisé notre stratégie d’exportation afin de concentrer nos efforts sur des marchés et des produits cibles. Tout ce travail préparatoire a porté ses fruits en 2020, lorsque notre taux de croissance a dépassé les 7 %. Avec le soutien du projet NTF IV, les opérations commerciales en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso ont représenté plus d’un quart de notre chiffre d’affaires.
Moustapha Diop, Directeur général
SOLID
Services informatiques et télécommunications
Services informatiques et télécommunications

Dans les médias

info-communication
9 nov 2023
DayFRDeutsch
26 Sep 2023
Startup 365
14 mai 2023
Africa Tech
5 avr 2023
Ventures Africa
23 nov 2022
Startup 365
26 avr 2022
TechCabal
15 avr 2022
Opportunity Desk
13 avr 2022
African Business
11 avr 2022

Vidéo

19 septembre 2022
Cérémonie de clôture du NTF IV Sénégal à la résidence de l'ambassadeur des Pays-Bas à Dakar

Ressources

Bénéficiaires

L’ITC et le Centre néerlandais pour la promotion des importations en provenance des pays en développement (CBI) sont partenaires depuis des décennies. Ce partenariat a, depuis 2005, débouché sur une série de programmes de développement sectoriel dans le cadre du Fonds fiduciaire néerlandais (NTF). Le projet actuel est un volet du programme NTF V financé par le ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas et mis en œuvre en étroite coordination avec le CBI. Le NTF V a été approuvé en juillet 2021 et se poursuivra jusqu’en juin 2025. Il vise à contribuer au renforcement des capacités des pays partenaires (Bénin, Côte d’Ivoire, Éthiopie, Ghana, Mali, Sénégal et Ouganda) en mettant l’accent sur la création d’un lien entre les MPME des secteurs des technologies numériques et de l’agro-industrie. 

 

Le Sénégal affiche un taux de pénétration élevé des téléphones mobiles (117 %) et des services internet (92,29 %) et le marché de l’argent mobile connaît une forte croissance avec de plus en plus d’acteurs majeurs (Orange Money, Wave). Au 31 décembre 2020, le pays comptait 7,81 millions d’internautes, soit 46 % de la population totale. Il n’est donc pas surprenant que le Sénégal soit l’un des pays dont la part du PIB liée à l’économie numérique est la plus élevée selon le McKinsey Global Institute, qu’il s’agisse du secteur des télécommunications ou des start-ups actives dans le secteur numérique.

 

Dans le cadre du NTF V Senegal Tech, les activités viseront à promouvoir des écosystèmes technologiques favorables aux entreprises, à renforcer les organisations de soutien aux entreprises telles que les pôles technologiques et à doter les startups et les PME technologiques de modèles commerciaux résilients, en les ouvrant à des opportunités d’affaires, de partenariat et d’investissement, tout en contribuant à la numérisation des PME traditionnelles dans d’autres secteurs, en particulier dans l’agro-industrie.

 

À cette fin, les startups agritech seront soutenues afin d’améliorer leur compréhension des besoins des agro-industries, de leur permettre d’acquérir davantage de partenaires agro-industriels et, dans certains cas, de contribuer à la numérisation des agro-industries. La numérisation des entreprises agroalimentaires sera réalisée par l’équipe agroalimentaire, qui travaillera dans la mesure du possible avec les entreprises agritech participant au projet NTF V Senegal Tech, dans le secteur de l’anacarde et des cultures associées, qui sera le principal domaine d’intervention des deux équipes. 

 

Type
Project
Projets
Bénin, Côte d'Ivoire, Mali et Ouganda : Renforcer la compétitivité commerciale résiliente en accélérant le secteur des technologies numériques (NTF V)
Sénégal : Alliances pour la valorisation de la noix de cajou (NTF V)
Ghana: Building Resilient Trade Competitiveness by Fast Tracking the Digital Technology Sector (NTF V)
Ethiopia: Building Resilient Trade Competitiveness by Fast Tracking the Digital Technology Sector (NTF V)
Ghana: Building Alliances for Action in Cocoa from bean to bar (NTF V)
Ethiopia: Building Alliances for Action in Coffee from seed to cup (NTF V)
Réseaux sociaux
Date
-
External ID
C153
Highlighted
Off
Sénégal : Alliances pour la valorisation de la noix de cajou (NTF V)
Contact
Prénom
Federica
Nom
Angelucci
E-mail
fangelucci@intracen.org
Body

Appuyer le secteur privé africain

L’ITC s’associe aux Pays-Bas

 

Les anacardiers sont arrivés au Sénégal dans les années 1950, principalement pour aider à replanter les forêts. Aujourd’hui, ils constituent une culture de rente pour les petits exploitants, vitale pour les ménages vulnérables, notamment dans les zones rurales de la région de Fatick. 

En 2019, la production sénégalaise est estimée entre 35 000 et 40 000 tonnes, ce qui reste très en deçà de celle de la Guinée Bissau (200 000 tonnes), du Bénin (150 000 tonnes) ou du Nigeria (250 000 tonnes). La récolte du Sénégal n’a représenté que 0,8 % de la production mondiale. 

Le Sénégal cultive la majeure partie de ses noix de cajou dans les régions de Ziguinchor, Sédhiou, Kolda et Fatick. Les produits de qualité supérieure proviennent de Fatick. 

Le projet agroalimentaire du NTF V est conçu et mis en œuvre selon la méthodologie d’Alliances pour l’Action. Connue sous le nom de l'A4A (Alliances for Actions), cette initiative rassemble des acteurs privés et publics afin de rendre les petits exploitants agricoles et les petites entreprises plus compétitifs tout en protégeant leurs revenus. Il s’agit avant tout de connecter les entreprises et d’intégrer davantage de personnes dans le système commercial en ciblant les opérateurs tout au long de la chaîne de valeur, dans plusieurs produits et sur plusieurs marchés. 

Parmi les objectifs au Sénégal : 

  • Cibler les opportunités de marché et les nouveaux acheteurs pour les noix de cajou et les cultures connexes, que ce soit sur les marchés nationaux, régionaux ou internationaux. 

  • Renforcer les alliances public-privé pour des écosystèmes plus résilients, notamment par le biais d’applications numériques. 

  • Rendre les agriculteurs, les petites entreprises et les entreprises sociales plus compétitifs et plus résilients dans leurs ventes et leur production. L’accent est mis sur les services numériques et autres services de soutien pour l’accès au marché et les outils d’information sur le marché, l’innovation de produits, le respect des normes de qualité, la certification, les principes de l’entreprise durable et l’accès au financement. 

  • Mettre en relation les petites entreprises, les entreprises sociales et les associations d’agriculteurs avec des partenaires internationaux, régionaux et nationaux pour des opportunités d’affaires et d’investissement.

Dans les médias

Ventures Africa
23 nov 2022

Ressources

Bénéficiaires

Objectifs de développement durable

This project contributes to the following Sustainable Development Goals, as defined by the 2030 Agenda for Sustainable Development.
En septembre 2021, le gouvernement des Pays-Bas et le Centre du commerce international (ITC) ont signé un accord de partenariat de quatre ans visant à améliorer la compétitivité commerciale de certains pays africains, grâce au renforcement des services numériques et agro-industriels, et en particulier de la connexion entre les deux. Au Sénégal, l’ITC mettra en œuvre un projet de développement de la chaîne de valeur dans le but d’améliorer la compétitivité des agriculteurs et des MPME agroalimentaires dans le secteur de la noix de cajou et des cultures associées. La noix de cajou sera la culture principale, mais le projet soutiendra également la commercialisation des produits horticoles associés (par exemple, le maïs, le niébé, le manioc / l’igname et les légumes), en suivant l’approche multi-produits et multi-marchés de l’A4A (Alliances pour l'Action). Le choix exact des produits horticoles associés sera défini au début du projet grâce à l’analyse détaillée de la chaîne de valeur de la noix de cajou qui sera entreprise en collaboration avec l’Université de Thiès. Grâce à ce projet, l’ITC vise à promouvoir des services d’appui et d’agro-industrie plus efficaces et durables, qui permettront d’accroître les échanges commerciaux, d’améliorer les revenus et les moyens de subsistance, en particulier pour les petits producteurs de noix de cajou. Les principaux objectifs de l’intervention au Sénégal sont les suivants : • Comprendre les tendances du marché et déterminer des modèles d’entreprise et de production résilients et durables pour le secteur de la noix de cajou. • Renforcer les alliances public-privé pour appuyer le développement d’écosystèmes plus fiables, notamment par le biais d’applications numériques. • Faciliter l’établissement de liens entre les PME, les entreprises sociales et les associations de producteurs, d’une part, et les partenaires internationaux, régionaux et nationaux, d’autre part, ainsi que les opportunités d’affaires et d’investissement La composante agro-industrie du NTF V au Sénégal appliquera l’approche l’A4A (Alliances for Actions) de l’ITC qui a fait ses preuves en tant que modèle de promotion de partenariats responsables pour le développement, pour tirer parti des investissements et de l’assistance technique et pour obtenir un impact mesurable pour les petits exploitants agricoles et les MPME. Dans le cadre du NTF V, l’A4A ira au-delà de la production durable pour travailler à la mise en place d’un environnement favorable et ciblera toutes les étapes de la chaîne de valeur, de la ferme à l’assiette. L’application numérique servira à accroître la compétitivité globale de la chaîne de valeur de l’agroalimentaire, ainsi qu’à étendre les résultats et à atteindre davantage de partenaires et de bénéficiaires.
Type
Project
Projets
Bénin, Côte d'Ivoire, Mali et Ouganda : Renforcer la compétitivité commerciale résiliente en accélérant le secteur des technologies numériques (NTF V)
Sénégal : Renforcer la compétitivité commerciale résiliente en accélérant le secteur des technologies numériques (NTF V)
Ghana: Building Alliances for Action in Cocoa from bean to bar (NTF V)
Ethiopia: Building Alliances for Action in Coffee from seed to cup (NTF V)
Ghana: Building Resilient Trade Competitiveness by Fast Tracking the Digital Technology Sector (NTF V)
Ethiopia: Building Resilient Trade Competitiveness by Fast Tracking the Digital Technology Sector (NTF V)
Réseaux sociaux
Date
-
External ID
C152
Highlighted
Off
Projet d'appui aux jeunes entrepreneurs sénégalais
Contact
Prénom
David
Nom
Cordobes
E-mail
cordobes@intracen.org
Body

Bénéficiaires

Objectifs de développement durable

This project contributes to the following Sustainable Development Goals, as defined by the 2030 Agenda for Sustainable Development.

Le projet a pour objectif d'appuyer la connexion aux marchés des jeunes entrepreneurs sénégalais en leur faisant s'approprier les techniques, outils et solutions disponibles dans leurs démarches d'internationalisation notamment au travers de solutions en ligne.Ce projet s'inscrit dans le contexte du programme "Sénégal émergent", du programme triennal d’investissement prioritaire du Sénégal (PTIP), ainsi que des programmes financés par des bailleurs internationaux tels que le programme « Netherlands Trust Fund IV » de la coopération néerlandaise ou encore le 11ème Fond Européen de Développement (EDF 11) de l’Union Européenne ainsi que dans le cadre du programme "Jeunesse et commerce" de l'ITC.

Type
Programme
Date
-
External ID
A374
Highlighted
Off